Partages et camp de genval

...Pour le pélerin en voyage
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Une petite remise à jour s'impose... et un petit nettoyage de printemps aussi ! C'est parti !
Vous vous posez des questions ? Vous cherchez une réponse, n'hésitez pas à poster un message et/ou utilisez l'index pour chercher une réponse.
Derniers sujets
» Amazing Grace
Mer 12 Nov 2014, 10:04 par Marco

» Dis-le à ma mère
Mer 17 Avr 2013, 07:06 par Marco

» A ma Bible
Mer 27 Mar 2013, 09:48 par Marco

» Si je regarde en moi
Ven 15 Fév 2013, 09:36 par Marco

» Confiance
Mar 05 Fév 2013, 15:53 par Marco

» Le temps et l'éternité
Mer 21 Nov 2012, 09:21 par Marco

» Etre à Lui seul
Mer 20 Juin 2012, 07:40 par Marco

» rubrique "pensées, maximes, réflexions"
Mar 12 Juin 2012, 14:41 par Joel

» Actes des Apôtres chap 15
Mar 12 Juin 2012, 07:58 par Marco


Partagez | 
 

 Avenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco
Ancien(ne)
Ancien(ne)


Nombre de messages : 1473
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Avenir   Mar 12 Juin 2012, 07:40

Avenir

Quand un monde nouveau, recommançant l'histoire,
Vers les temps éternels aura pris son essor,
Et t'aura vu surgir, éblouissant de gloire,
Fils de l'homme, nimbé de l'auréole d'or ;

Les séraphins voilés, brûlants de tes louanges,
De l'hymne au triple choeur salûront le saint Roi,
Et, pour te contempler, des myriades d'anges
S'empresseront autour de tes saints et de toi.

Eux, revêtus d'un lin dont la blancheur efface
Celle des monts neigeux dans leur virginité,
Heureux de te servir, porteront sur leur face
Le resplendissement de ta divinité ;

Mais toi, sur tes élus versant ta plénitude
Et les faisant asseoir au festin du grand jour,
Tu les abreuveras de ta béatitude ;
Tu les inonderas de lumière et d'amour.

---------

Livre de l'Avenir dont nos bouches épellent,
Comme un timide enfant, quelques mots détachés,
Régions de splendeurs que nos désirs appellent,
Jardins de l'Eternel au fond des cieux cachés ;

Cité, parvis de Dieu, enceinte défendue
Aux yeux impurs, aux coeurs profanes des mortels ;
Temple mystérieux, où l'âme confondue
Se prosterne en silence aux marches des autels ;

Tabernacles secrets de la maison du Père,
Banquet universel ordonné par l'Epoux ;
Invisibles trésors que notre coeur espère,
Le jour est près de luire, où vous serez à nous !

----------

Et l'Epouse qui veille aux heures ténébreuses
Et qui pressent déjà ton lever matinal,
Tressaille, et saluant tes clartés glorieuses,
Jette au devant de Toi son appel virginal.

Et voici qu'un vent frais, précurseur de l'aurore,
Soufflant des monts sacrés, annonce Ton retour.
Ecoutez ! des sommets descend un cri sonore ...
Il éclate soudain. - Hosanna ! C'est le jour !

Hosanna ! l'Epoux vient ! l'Eglise est transmuée !
Pour les saints endormis, c'est le jour du réveil !
Nous montons, emportés vers Toi sur la nuée,
Comme une goutte d'eau qui retourne au soleil !


Henri Rossier
Décembre 1887
Revenir en haut Aller en bas
 
Avenir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Partages et camp de genval :: Coups de coeur, (re)découvertes, à partager :: Poèmes-
Sauter vers: