Partages et camp de genval

...Pour le pélerin en voyage
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Une petite remise à jour s'impose... et un petit nettoyage de printemps aussi ! C'est parti !
Vous vous posez des questions ? Vous cherchez une réponse, n'hésitez pas à poster un message et/ou utilisez l'index pour chercher une réponse.
Sujets similaires
Derniers sujets
» Amazing Grace
Mer 12 Nov 2014, 10:04 par Marco

» Dis-le à ma mère
Mer 17 Avr 2013, 07:06 par Marco

» A ma Bible
Mer 27 Mar 2013, 09:48 par Marco

» Si je regarde en moi
Ven 15 Fév 2013, 09:36 par Marco

» Confiance
Mar 05 Fév 2013, 15:53 par Marco

» Le temps et l'éternité
Mer 21 Nov 2012, 09:21 par Marco

» Etre à Lui seul
Mer 20 Juin 2012, 07:40 par Marco

» rubrique "pensées, maximes, réflexions"
Mar 12 Juin 2012, 14:41 par Joel

» Actes des Apôtres chap 15
Mar 12 Juin 2012, 07:58 par Marco


Partagez | 
 

 Les dix vierges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco
Ancien(ne)
Ancien(ne)


Nombre de messages : 1473
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Les dix vierges   Lun 16 Mai 2011, 08:31

Les dix vierges (Matth 25)

Ah qu'elles sont radieuses
Dans leurs beaux vêtements blancs,
Ces dix vierges vertueuses
Aux yeux purs et rayonnants !
Bientôt le banquet du Maître
Toutes les réunira ;
Elles pourront le connaître,
Le doux Fils qui règnera.

Voyez, leurs lampes brillantes
N'attendent que le moment
De brûler, resplendissantes
Pour l'Epoux riche et puissant !
C'est certain qu'on a mis l'huile
Pour alimenter le feu,
Attends donc, ô jeune fille,
Le Fils qui vient du saint lieu.

Cependant, la nuit s'avance
Reposez-vous, sans dormir !
Il faut de la vigilance
Pour voir l'Epoux revenir.
Quelle ravissante fête
Vous réunira bientôt !
Que chaque vierge soit prête
Pour les noces de l'Agneau.

Lentement, l'heure s'écoule
Et la vierge s'assoupit
Loin des regards de la foule,
Qui s'éloigne dans la nuit !
Cinq, hélas, navaient pas d'huile.
Ah ! c'est un oubli fatal !
Retournez vite à la ville
Pour remplir votre fanal.

Le cri de la sentinelle
Retentit pendant la nuit:
- Réveillez-vous, leur dit-elle,
L'Epoux vient ... il est minuit !
"Donnez-nous de la lumière,
Rejoignons les invités !
Le Fils revient sur la terre
Chercher tous les rachetés !"

Cinq lampes soudain brillèrent
Car l'huile n'y manquait pas
Et les vierges s'esquivèrent
Loin des cinq folles, hélas !
Puis, dans le royal cortège
On les vit joyeusement
Jouir du doux privilège
D'entrer au ciel en chantant !

Ensuite on ferma la porte,
Et la fête commença.
Quelle imposante cohorte
Près de l'Agneau s'avança !
Des saints, des rois, des esclaves,
Vinrent ployer les genoux
Devant le Maître des braves,
Devant le royal Epoux.

Mais, dehors, qui frappe encore ?
Il est bien tard, cependant,
Car déjà paraît l'aurore ...
On n'entre plus maintenant !
- C'est nous, les cinq autres vierges,
Ouvre-nous, céleste Epoux ! ...
Regarde briller nos cierges ...
Maître ! ... de grâce ... ouvre-nous !

Mais le Fils, d'un ton sévère
Leur répond : "Allez-vous en !
C'est là l'ordre de mon Père
Votre espoir n'est que néant !
Pour vous, point d'heureux partage,
Point de place à mon festin.
Je n'ai que la vierge sage
A côté du pélerin !"

Louise Châtelain
Revenir en haut Aller en bas
 
Les dix vierges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Où trouver des petites boites vierges ?
» Dans la communauté gitane à Montpellier, une vieille dame déflore les jeunes vierges avant le mariage
» GUSTAVE KLIMT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Partages et camp de genval :: Coups de coeur, (re)découvertes, à partager :: Poèmes-
Sauter vers: