Partages et camp de genval

...Pour le pélerin en voyage
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Une petite remise à jour s'impose... et un petit nettoyage de printemps aussi ! C'est parti !
Vous vous posez des questions ? Vous cherchez une réponse, n'hésitez pas à poster un message et/ou utilisez l'index pour chercher une réponse.
Derniers sujets
» Amazing Grace
Mer 12 Nov 2014, 10:04 par Marco

» Dis-le à ma mère
Mer 17 Avr 2013, 07:06 par Marco

» A ma Bible
Mer 27 Mar 2013, 09:48 par Marco

» Si je regarde en moi
Ven 15 Fév 2013, 09:36 par Marco

» Confiance
Mar 05 Fév 2013, 15:53 par Marco

» Le temps et l'éternité
Mer 21 Nov 2012, 09:21 par Marco

» Etre à Lui seul
Mer 20 Juin 2012, 07:40 par Marco

» rubrique "pensées, maximes, réflexions"
Mar 12 Juin 2012, 14:41 par Joel

» Actes des Apôtres chap 15
Mar 12 Juin 2012, 07:58 par Marco


Partagez | 
 

 Au semeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco
Ancien(ne)
Ancien(ne)


Nombre de messages : 1473
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Au semeur   Mar 17 Fév 2009, 08:26

Au semeur

La neige a recouvert les champs silencieux,
Dans les branchages nus j'entends siffler la bise,
Une tristesse immense emplit cette aube grise
Où sous l'épais brouillard ont disparus les cieux.

Les oiseaux ont cessé leurs joyeuses chansons,
Le laboureur transi reste au logis morose,
Et l'hiver, en glaçant les êtres et les choses,
Sur les nids désertés répand ses noirs frissons.

Où sont les soirs d'automne aux splendides couchants
Que j'avais vus jadis dorer la plaine immense,
Pendant que le semeur, le coeur plein d'espérance,
Lançait dans les sillons la graine avec son chant ?

Maintenant tout se tait, et dans les vastes plis
Du linceul recouvrant la terre abandonnée,
Rien ne révèle aux yeux la vie insoupçonnée,
Dans un morne sommeil tout semble enseveli.

Mais au sein des sillons où dort le germe obscur,
Lentement s'accomplit le travail qui féconde,
La vie a tressailli sous la couche profonde,
Prête à s'épanouir aux clartés d'un ciel pur.

Puis l'été nous rendra demain les blonds épis,
Le soleil reviendra baigner la plaine heureuse
Où l'on verra frémir, comme une mer houleuse,
L'Océan des moissons aux ondoyants replis.

**** **** ****

Pauvre coeur fatigué d'insuccès décevant,
D'efforts renouvelés et de labeur stérile,
Ta vie est comme un champ qui te semble infertile,
Et tu te sens trop las pour marcher plus avant.

Vaillant, tu t'en allais par les sillons humains,
Le coeur rempli d'espoir en la moisson prochaine,
Mais l'hiver est venu, tout est mort dans la plaine
Et ton âme s'attriste en songeant à demain ...

Mais bientôt le soleil va dorer l'horizon,
Là-bas va se lever une aube radieuse,
Car le Seigneur, témoin de ton oeuvre pieuse,
Te garde en son royaume une riche moisson.

"Ce qu'on fait en mon nom, là-haut n'est pas perdu"
Nous dit un jour le Christ dont l'amour surabonde;
Le blé du ciel semé dans les sillons du monde
En gerbes de bonheur par Lui nous est rendu.

M.P.

"Jette ton pain sur la face des eaux, car tu le retrouveras après bien des jours." (Eccl 11v1)
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Ancien(ne)
Ancien(ne)
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : ici
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Au semeur   Jeu 19 Fév 2009, 16:15

Le Seigneur seul peut faire revivre. Cette poésie nous parle d'espérance et de foi, un bel encouragement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Au semeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Partages et camp de genval :: Coups de coeur, (re)découvertes, à partager :: Poèmes-
Sauter vers: