Partages et camp de genval

...Pour le pélerin en voyage
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Une petite remise à jour s'impose... et un petit nettoyage de printemps aussi ! C'est parti !
Vous vous posez des questions ? Vous cherchez une réponse, n'hésitez pas à poster un message et/ou utilisez l'index pour chercher une réponse.
Sujets similaires
Derniers sujets
» Amazing Grace
Mer 12 Nov 2014, 10:04 par Marco

» Dis-le à ma mère
Mer 17 Avr 2013, 07:06 par Marco

» A ma Bible
Mer 27 Mar 2013, 09:48 par Marco

» Si je regarde en moi
Ven 15 Fév 2013, 09:36 par Marco

» Confiance
Mar 05 Fév 2013, 15:53 par Marco

» Le temps et l'éternité
Mer 21 Nov 2012, 09:21 par Marco

» Etre à Lui seul
Mer 20 Juin 2012, 07:40 par Marco

» rubrique "pensées, maximes, réflexions"
Mar 12 Juin 2012, 14:41 par Joel

» Actes des Apôtres chap 15
Mar 12 Juin 2012, 07:58 par Marco


Partagez | 
 

 Souvenir du bord de la mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco
Ancien(ne)
Ancien(ne)


Nombre de messages : 1473
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Souvenir du bord de la mer   Lun 04 Aoû 2008, 08:05

Souvenir du bord de la mer (Royan 1867)

Tu veux un souvenir de ces moments si doux
Que nous avons passés assis sur le rivage,
Contemplant l'horizon qui s'ouvrait devant nous
Et ce vaste Océan dont le muet langage
Parlait à nos coeurs si clairement de Dieu,
Nous faisant pressentir les splendeurs du saint lieu.
Mais il faudrait, ami, vraiment être poète,
Pour chanter les beautés de ce brillant tableau.
Ma plume, je le sens, hélas! est imparfaite,
Je m'incline et je dis avec toi : c'était beau ! ...
La lune reflétait dans le cristal de l'onde
Son disque pur, brillant d'un éclat radieux,
Et traçait jusqu'à nous, sur cette mer profonde,
Un lumineux sillon, comme un regard des cieux.
Notre oeil suivait, rêveur, cete ligne argentée,
Où se mirait le ciel et les feux d'alentour;
Notre regard plongeait dans la nuit étoilée
Et vers Dieu notre coeur s'élevait plein d'amour.
On voyait au loin scintiller la lumière
De ces phares, salut des pauvres matelots;
On entendait la mer se briser sur la pierre,
Y jetant avec bruit l'écume de ses flots.
Nous regrettions, sais-tu? qu'une barque légère
N'ajoutât pas son charme à l'éclat du tableau,
Et que d'une voix douce, ainsi qu'une prière,
Le son ne vînt à nous, harmonieux et beau.
Nos chers amis, rompant le charme du silence,
Entonnèrent alors un chant plein de douceur,
Et, par la foi, perçant cet horizon immense,
Nos coeurs cherchaient plus haut la paix et le bonheur.
Nous sentions la grandeur, la force, la puissance
De ce Dieu qui créa les mondes infinis,
Et nous étions heureux d'avoir la connaissance
De celui qui commande aux flots assujettis.
Nous parlions de ce jour où Christ marchant sur l'onde,
Avec tant de bonté vint rassurer les siens.
Nous nous sentions à lui, par sa grâce profonde,
Fortement attachés par de puissants liens.
Car nous pouvons percer plus haut que le nuage;
Nous pouvons pénétrer plus bas qu'au fond des mers.
Il n'est point ici-bas de coeur ni de langage
Capables de sonder cet amour si divers.
Calmes nous devons donc, sur cet autre rivage,
Transportés par la foi, contempler l'avenir,
Assis sur le Rocher ne plus craindre l'orage
Et de ses oasis garder le souvenir ! ...

Mme A.S.
Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenir du bord de la mer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La condition de vie à bord à travers les époques
» Album souvenir -de belles photos pour de petites explo-
» Hommage et souvenir
» Journaux de bord visible uniquement par les membres
» site crée en souvenir d'un petit ange qui nous a quitté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Partages et camp de genval :: Coups de coeur, (re)découvertes, à partager :: Poèmes-
Sauter vers: